• Petite histoire de la lingerie féminine

    Je viens de recevoir une newsletter de RetroNews sur un magazine grivois des années 30. En dehors de ma passion pour les loisirs créatifs, j'ai également celui de la généalogie !

    Allez savoir pourquoi, une idée a aussitôt germé : j’ai eu envie d’en savoir un peu plus et inévitablement, je me suis lancée dans l’histoire de la lingerie féminine.

    Nous connaissons tous plus ou moins l’histoire du corset. Mais avant d’arriver à cet élément de coquetterie actuelle, la lingerie féminine a révélé des codes, des valeurs et notre rapport au corps au travers des siècles. Ah, n'oublions pas le poids de la religion.....

    Transformé, maîtrisé, martyrisé, façonné, le corps de la femme a souvent été le symbole d’immoralité et de luxure avant que la Femme puisse enfin se faire entendre et s’imposer dans la société des hommes, d’égal à égal….. Même s’il reste encore du chemin à parcourir…mais ne dit-on pas que Paris ne s’est pas fait en un jour !

    Voici donc un petit tour d’horizon des dessous féminins :

    L'histoire de la lingerie féminineDes bandages dans l'Antiquité

    Les canons de la beauté sont plutôt de tendance androgyne ; dans une société patriarcale, la femme grecque ou romaine maintient sa poitrine grâce un bandage de lin, de laine, quelquefois de cuir : c’est l’apodesme grec ou le strophion romain, qui doit "gommer" les seins. Les hanches et le ventre sont ceinturés de bandelettes sous une ample tunique.

    Chemise et chausses pour le Moyen-Age

    Le sous-vêtement sera en toile de chanvre robuste pour les paysannes, en toile fine pour les bourgeoises et les châtelaines. Les seins se veulent petits : ils seront enserrés dans une bande de toile pour les effacer du regard des hommes.

    Vous remarquerez que l’on ne parle pas de « culotte » ; et bien, les femmes n’en portaient pas, puisque ça n’existait pas ! Par contre, leurs jambes étaient entourées de bandelettes retenues au genou par une jarretière. Ne rêvez pas, messieurs, nous ne parlons pas de jarretières telles que vous les connaissez aujourd’hui….

    Corsage et vertugadin pour la RenaissanceL'histoire de la lingerie féminine

    A l'issue de l'époque médiévale, les temps modernes engendrent de profonds changements tant dans les arts que dans les dessous féminins : la chemise devient blanche, symbole de pureté, de propreté.

    Hérité de la très sévère et puribonde Espagne où l’Église est omniprésente, le vertugadin ou "garde-infante" modifie profondément et durablement la silhouette féminine.

    Avec le siècle des lumières, c'est la profusion des dentelles !

    Le luxe et la volupté sont à leur paroxysme..Ils s'affichent d'ailleurs jusque dans l'intimité. Le linge devient ostentatoire et doit dépasser du corsage ou des manches de la robe ; nous sommes à l'époque des fêtes "libertines" et tout doit se voir... dans la démesure.

    L'histoire de la lingerie féminineL'histoire de la lingerie féminine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Désormais, le corset n'est plus lacé derrière mais devant, laissant ainsi entrevoir chemise et petits nœuds.

     Histoire de la lingerie féminine

     

     Paniers et jupons au 18ème siècle

    Si le corset tend à s'assouplir un peu (merci messieurs les médecins !) les paniers et les cerceaux font leur apparition....

    Faits de bois ou d’osier, ils sont suspendus à la taille par des rubans ; ils accentuent la finesse de la taille, la rondeur des hanches et peuvent supporter jusqu’à 12 jupons !

    Au 19ème siècle : des crinolines et enfin des pantalons !

    Du panier de l’époque de Marie Antoinette, nous passons aux crinolines de l’impératrice Eugénie : c’est à celle qui portera la plus belle et la plus large jupe….

    Histoire de la lingerie féminineHistoire de la lingerie féminine

     

     

     

     

     

     

     

     

    Personne n’a oublié la scène culte de Scarlett O’Hara au moment de la sieste dans Autant en emporte le vent !

    Le corset existe toujours, mais il est plus souple ; Soumis à l'influence des hygiénistes, le pantalon de lingerie est de rigueur, tant pour les petites filles que pour les femmes : les Parisiennes seront les premières à l’adopter !

    La suite... au prochain article

    Pour en savoir plus :

    Instant précieux de la lingerie féminine

    Histoire de la petite (et grosse) culotte

    Sous-vêtements des femmes paysannes fin 19ème - début 20ème siècle

    Le costume féminin au XVIIIème siècle

    Le corset au XVIII siècle en Grande Bretagne

    Le corset à travers les âges

    Histoire de la lingerie

    S'habiller en 1665

    Corsets (le blog de matin lumineux)

    Petite histoire de la lingerie féminine

    « Mon poncho LAMA (4)Petite histoire de la lingerie féminine (2) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :